Grève administrative SHS et ALL

Aller en bas

Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Lun 19 Jan - 17:28

Cher amis juristes,
vous devez le savoir, les professeurs de SHS et de ALL on entamé un mouvement de grève administrative, pour faire clair, il s'agit de retenir les notes des partiels des étudiants et de repousser les rattrapages en fin de second semestre. Il s'agit d'un mouvement national pour contrer un récent décret qui vise a réformer les universtités et notamment le statut des enseignants chercheurs, la masterisation des concours pour l'enseignement, réforme du doctorat et d'autres petites réforme sympathique.
Le jeudi 15 janvier a eu lieu une Assemblée générale des étudiants de Jean Monnet (surtout de SHS et de ALL) dont je vous met le compte rendu en fin de page. En outre, a été évoqué par des professeurs la plus que possible intervention des professeurs de la faculté de droit ! Il va falloir en tenir compte, il est possible que nous ayons aussi droit à une grève administrative !

voici le compte rendu comme je l'ai recu :

Bonjour,

Voici, comme je m'y suis engagée, le compte-rendu de l'AG des étudiants de jeudi. Bonne lecture !


Compte-rendu de l'Assemblée Générale des étudiants

Du jeudi 14 janvier 2009



L'assemblée générale s'est déroulée en trois temps.

D'abord, deux étudiants se sont portés volontaires pour siéger à la Tribune afin d'équilibrer les débats. Il s'en est suivi un débat sur la masterisation, avec une intervention du représentant des étudiants de lettres qui s'étaient réunis avant l'assemblée générale afin de travailler un peu sur les textes, de proposer des moyens d'action, d'étudier les revendications qui pourraient être proposés en assemblée générale, afin de faire avancer le débat de manière efficace. Ils ont mis en place au sein de leur filière une mailing-list pour tenir les étudiants au courant de ce qu'il se passe. Ils ont suggéré que les autres filières adoptent un système de fonctionnement similaire afin de faire remonter en AG des éléments pertinents et efficace, ce qui renforcerait la cohésion du mouvement et son efficacité. Ils ont mentionné également les conséquences de la modification du statut des enseignants : voici le résumé de leur travail :

Ø Masterisation

- Rallongement de la durée des études non rémunérées.

- Avant : 6h de cours > 17 heures environ.

- Obligation d'avoir un master :

Ø Disparition de l'IUFM = master enseignement

Ø Disparition des masters Recherche = plus de gens qui pourront enseigner que rechercher

Ø Intérêt = économies à 15000 postes en moins

Ø Deux types d'université en concurrence : certaines plutôt réservées à l'enseignement, d'autres plutôt à la recherche



Ø Modification du statut des professeurs.



- Vont devoir assumer en plus la fonction de conseillers d'orientation, alors qu'ils ne sont pas qualifiés davantage.

- Professeurs surchargés = enseignement de moindre qualité.

- Performance gérée par l'Autorité d'Evaluation de l'Enseignement de la Recherche et du Supérieur à difficile pour les profs de publier des articles.

- Rôle du CNU complètement annihilé

- Réforme des doctorants : on passe d'un CDD de 3 ans à un CDD d'un an renouvelable deux fois, trois exceptionnellement.

- Peur de la perte du statut de fonctionnaire

Ensuite ont été décidées les revendications :

- Retrait des différentes réformes (statut des enseignants, concours, abrogation de la LRU).

- Maintien des postes

- Maintien de la possibilité de passer des concours à bac +3

- Maintien de la rémunération lors de l'année de stage



Voici les modalités d'action proposées :

- Se réunir entre filières pour préparer les AG de manière plus efficace

- Signer les pétitions qui circulent sur internet dont celle sur www.sauvonsluniversite.com

- Envisager des actions globales réunissant professeurs et étudiants : une idée de roulement grève étudiants / grève enseignants afin de ne pas trop pénaliser les personnels financièrement.

- Participer aux manifestations :

o 17 janvier : manifestation à 10 heures, départ Bourse du travail, cours Victor Hugo

o 29 janvier : manifestation / grève générale des personnels

Remarque : il a été souligné que si l'on décide de faire une manifestation, il FAUT y participer !

- Il a été soumis l'idée d'organiser quelque chose à l'université lundi 26 janvier, réunissant personnels et étudiants, jour de la rentrée, afin d'exprimer le mécontentement général.



Prochaine Assemblée Générale :



Lundi 19 janvier à 14 heures,

Rendez-vous devant l'université car salle pas encore connue.





--
Catherine MONGOUR
Présidente de l'association des étudiants de lettres de l'Université Jean Monnet (Saint-Etienne)
In Medias Res

06-66-71-43-90
catherine.mongour@neuf.fr
asso.inmediasres@gmail.com



Je vous tiendrais au courant de l'évolution de la situation.
C'est quelque chose de très important, n'hésitez pas a le faire circulez autour de vous !!!
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Lun 19 Jan - 21:17

J'ai envoyé un mail à un de nos professeurs qui m'a gentiment répondu.
je vous transmet la réponse:
Je vous remercie pour votre mail et vais tenter d'y répondre. Sachez en
tout état de cause que des courriels seront adressés à tous les étudiants
de la Faculté de Droit pour les tenir informés et que des réunions avec
les étudiants seront organisées. Les éléments que je peux vous communiquer
dès à présent n'engagent que moi et, s'ils devaient se révéler dissonants
par rapport aux informations venant de la faculté, seules ces dernières
doivent être considérées comme pertinentes.

Concernant la Faculté de Droit, une première AG a eu lieu lundi dernier,
qui a abouti au vote de plusieurs points de contestations : soutien aux
mouvements des autres composantes sur la masterisation des IUF,
contestation de la dotation de l'Université et refus du projet de décret
sur les enseignants-chercheurs dans son état actuel. L'AG d'aujourd'hui a
maintenu la plupart de ces critiques, tout en prenant acte des évolutions
annoncées par la ministre et voté les modalités d'action en cas d'absence
d'évolution.
Sur le décret, il ne s'agit pas d'une contestation sur sa validité
formelle mais plutôt de son contenu. Les positions des uns et des autres
sont très variables mais dans l'ensemble tous refusent la modulation des
services (répartition de l'activité de chacun entre enseignement,
recherche et responsabilité administrative) telle qu'elle est prévue par
le décret, notamment sans connaître les critères selon lesquels nos
différentes activités seront évaluées ; une plus forte unanimité se
détache sur le fait que les décisions sur nos services puissent être
prises unilatéralement et au niveau local (par le Président).
Pour info de juriste, le décret n'a pas encore été transmis au Conseil
d'Etat pour avis.

Concernant le mouvement plus général, les différentes composantes se
tiennent principalement informées des actions des uns et des autres par
mail ; un représentant de la faculté de lettres est venu assister à notre
AG aujourd'hui.
Prochaine AG, lundi prochain, lors de laquelle seront précisés les moyens
d'action (pour l'instant seulement adoptés sur le principe) mais aussi
l'organisation d'une réunion avec les étudiants.
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Mar 20 Jan - 11:04

Hier a également eu lieu une AG étudiante, voici le compte rendu

Bonjour à tous,

Voici le compte-rendu de la réunion d'information concernant le mouvement que les étudiants sont en train de mettre en place dans la lutte contre la réforme proposée par le gouvernement.


Réunion d'information du lundi 19 janvier

D'abord, l'AG de jeudi a été résumée, ainsi que les actions du week end. Peu de monde vendredi, beaucoup de lycéens, peu d'étudiants.

Samedi, Lucienne Valle, vice-présidente étudiante, a été reçue par le préfet et l'inspecteur de l'académie, il en ressort que :

- Les suppressions de poste sont normales puisqu'il y en a aussi de leur côté

- La réforme des enseignants-chercheur ne concerne absolument pas les étudiants

- Les stages n'ont pas à être payés

Il y a un petit groupe d'étudiants qui vont à Lyon pour manifester, rendez-vous à 10h à la gare de Châteaucreux, pour être à 12h30 place des Terreaux à Lyon. Ceux qui veulent venir sont les bienvenus :

Fanny Luis Moreira

Manon Tranchand

Audrey Plancher

Pierre Longo

Virginie Vernay

Fanny Fabiou

Farid Mami

Thibault Régnier



La parole a été laissée aux étudiants pour qu'ils puissent faire part de leurs idées, avis, propositions à propos de la réforme :

- Jocelyn propose un blocage symbolique le 29 de 7h à 18 heures, un acte fort, un symbole. Il faudra organiser une autre AG pour valider cette idée, ou non.

- Sonia : Former un groupe qui essaye d'analyser la réforme en profondeur. Il faudrait que les mouvements ne soient pas représentés uniquement au nom des syndicats, il faut travailler de manière unie. Jocelyn : il faut absolument travailler ces textes dans le détail. Ce groupe de travail rédigera un tract d'information à l'intention des étudiants afin de leur préciser quel est le combat mené et ses enjeux.

- David : perspectives : échéance = grève générale du29. Assez rare que l'ensemble des syndicats appellent à la grève des syndicats. Il faudrait qu'un mouvement de masse se crée, il faut plus d'étudiants pour le 29 afin de dégager les étudiants des cours afin d'aller manifester.

- Antoine, étudiant en arts plastiques, se propose pour créer une commission pour la communication extérieure (tract, banderoles, etc.).

- Pierrick : 4 pages c'est un peu beaucoup, il en faudrait peut-être moins pour que ce soit rapidement compréhensible. Il faudrait également retrouver une bâche faite par les personnels de l'université pour le CPE. Ce serait Jean-Pierre Simar du département d'anglais qui l'aurait en sa possession.

- Il faudrait également prévenir les autres pôles de l'université afin d'étendre le mouvement.

D'autre part, les personnels ont demandé à ce qu'une délégation d'étudiants soit présente lors de leur assemblée générale mardi matin à 9 heures. Des étudiants se sont portés volontaires pour y participer, dont certains avaient déjà invités personnellement par leurs enseignants :

- Jonathan

- Catherine

- Dimitri

- Elie

- Patrice

- Sonia

- Pierrick

- Candice

- Kevin

On va proposer aux personnels une Assemblée Générales réunissant personnels et enseignants jeudi 23 janvier.

Liste des inscrits pour la Commission de communication : rendez-vous mardi 20 à 14 heures devant l'université (Tréfilerie) :

- Johan

- Antoine

- Marie

- Charlotte

- Julie

- clarisse

- Emilie

- Lucile

- Sophie

- Nicolas



Pour les gens désirant participer à la Commission d'étude de la réforme et rédaction du tract : rendez-vous mardi 20 à 14 heures devant l'université (Tréfilerie).



___________________________________________________________________________________




Je vous tiendrai au courant demain de ce qu'il s'est passé à l'assemblée générale des personnels Smile




Merci à tous de diffuser l'information le plus largement possible,




A bientôt,






--
Catherine MONGOUR
Présidente de l'association des étudiants de lettres de l'Université Jean Monnet (Saint-Etienne)
In Medias Res

06-66-71-43-90
catherine.mongour@neuf.fr
asso.inmediasres@gmail.com
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Mer 21 Jan - 0:10

Vous l'aver également recu sur votre boite mail de l'ENT, le compte rendu de l'AG des prof de droit. On peut y lire la rétention des notes !

2ème Assemblée Générale de la Faculté de droit
lundi 19 Janvier 2009
(12h-14h15)
Présents (ou « excusés-solidaires ») :
P. Ancel, MT Avon, V. Beal, B. Bonnet, N. Borga, S Bouabhallah, S. Caporal, S. Commello, S. Cortembert, M. Cottin, P. Deumier, B. Espesson, D. Girard, H. Nadafi, D. Imbert, S. Julliot, S. Laulom, F. Mallard, N. Merley, R. Montagnon, J. Moret-Bailly, A. Moussard, , CL. Ogier, R. Ollagnol, V. Paulat, V. Perrocheau, F. Perret-Richard, G. Pinson, E. Rubi Cavagna, Y, Saccucci, Ph. Soustelle, N. Vigne, CL. Vocanson.
S. Trousselard (Collègue italianiste, non votant).
Après échanges d’informations et d’opinions sur les mobilisations dans les autres composantes de l’Université Jean Monnet, sur les mobilisations dans les autres Universités, sur les mobilisations nationales syndicales et associatives, les participants à cette réunion font le constat suivant :

1-En ce qui concerne le projet de décret de réforme des statuts des enseignants-chercheurs
Au delà des divergences exprimées sur une éventuelle réforme du statut des enseignants-chercheurs, malgré le discours tenu par Madame la Ministre ce jeudi 15 janvier devant les Présidents des Sections CNU, ce texte reste inacceptable.
Nous continuons donc de nous opposer notamment aux modalités d’évaluation et à la modulation des services proposées, qui aboutiraient en pratique à des inégalités selon les statuts et selon les universités.

2-En ce qui concerne les moyens alloués aux Universités et spécialement ceux alloués pour 2009 à l’Université Jean Monnet.
Constatant l’absence d’évolution sur ce terrain, nous restons indignés de la diminution des moyens, tant humains que matériels, qui frappent notre Université, la seule du PRES Université de Lyon a être ainsi pénalisée.
Nous restons convaincus que l’application mécanique de critères contestables, qui ne prennent pas suffisamment en compte la réalité socio-économique des étudiants, conduit à une mise en péril des Universités de taille moyenne dont le rôle d’ascenseur social est pourtant fondamental.

3-En ce qui concerne la réforme des concours de l’enseignement.
Constatant également l’absence d’évolution sur ce terrain, nous continuons de condamner la précipitation dans laquelle cette réforme (comme les autres) est menée et partageons les inquiétudes légitimes des collègues les plus directement concernés.

Dans ce contexte nous décidons la rétention des notes. Autrement dit, chaque enseignant-chercheur conserve les copies et les notes d’examen qu’il a en sa possession (ses notes ne sont donc pas communiquées au secrétariat). Cette décision s’applique jusqu’à la prochaine réunion en Assemblée Générale des personnels de la Faculté de droit, lundi 26 janvier 2009 de 12h à 14h. Cette réunion sera, notamment, l’occasion d’envisager la question de la poursuite des actions et les modalités de l’information des étudiants tant sur les causes de nos actions que sur la poursuite de l’année.
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Mar 27 Jan - 15:37

compte rendu AG étudiante du 22/01/09

Bonsoir,

Voici l'ordre du jour de la réuinon d'information de jeudi 22 janvier, à 14 heures. Je vous préciserai la salle demain et tout sera indiqué jeudi.
Cette réunion est très importante car nous allons y expliquer des choses essentielles, qu'il faut connaître pour bien comprendre le mouvement qui se met en place.

1- Présentation / rappel du fonctionnement des instances administratives de l'université (CA, CEVU, etc.)
2- Présentation du projet de loi qui veut être mis en place par le gouvernement (ce que sont les maquettes, etc.)
3- compte-rendu de l'assemblée générale des personnels
4- présentation des différentes commissions qui ont été proposées (communication, étude de la loi et rédaction d'un tract, contact avec le personnel) et compte-rendu de leurs travaux
5- Interventions :
- M. Foucault, enseignant en sciences, présentera ce qu'il se passe à la Métare
- les lycéens feront un bilan de leur mouvement
- les personnels du site Tréfilerie présenteront leur mouvement et leurs décisions

Attention : ces 5 premiers points ne sont pas soumis au débat, il s'agit d'informations. Il nous faudra garder un maximum de temps pour la préparation de l'AG de lundi (point 6) qui, lui, sera soumis au débat. Rassurez-vous, une pause sera faite durant la réunion Smile

6- préparation de l'Assemblée Générale des étudiants qui aura lieu lundi 26 janvier vers midi.

S'il vous plaît, diffusez l'information au maximum autour de vous. Vous aurez, nous l'espérons, toutes les réponses aux questions que vous vous posez lors de cette réunion, notamment sur la reprise des cours. Il est essentiel de bien comprendre, je le répète, les enjeux de projet de loi pour comprendre du même coup le mouvement qui s'est mis en marche. Prévenez donc un maximum de vos camarades (même ceux qui viennent de loin) car cette réunion sera très instructive, je ne saurai trop insister là-dessus.

La prochaine Assemblée Générale des étudiants aura donc lieu lundi 26 janvier vers midi.

Je vous enverrai demain la salle dans laquelle aura lieu cette réunion.

Venez nombreux, et à jeudi !

Bonne soirée à tous !
--
Catherine MONGOUR
Présidente de l'association des étudiants de lettres de l'Université Jean Monnet (Saint-Etienne)
In Medias Res
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Mar 27 Jan - 15:39

Ceci est un tract d'information que j'ai recu

NON A LA REFORME Actuelle DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS

Pourquoi S'opposer?

 Elle est imposée sans concertation.

 Elle est imposée dans la précipitation : 4 mois pour construire les nouvelles maquettes de formation. Les procédures de mise en stage ont été annoncées, à la presse, pas aux IUFM et Universités le 15 janvier. Les maquettes sont à remettre le 15 février.

 Elle résulte d'une vision comptable des problèmes de l'école.

 Elle considère l'éducation comme un marché.

 Elle ne s'inscrit plus dans les valeurs de la République.

 Elle ne répond pas aux besoins du Pays.

 Elle ne répond pas aux besoins des Futurs Enseignants et de leurs Elèves




Que va changer la réforme?

Aujourd'hui
Une formation à Bac+ 5 Demain
Une formation à Bac+5 avec obtention d'un diplôme universitaire le master
 Après une licence en trois ans les étudiants préparent un concours d'enseignement pendant une année.

 Puis pendant une année formation en alternance : d'un côté exercice du métier 8h par semaine dans une classe (288h) d'un autre côté cours à l'IUFM pour : 1/ approfondir les savoirs à enseigner, 2/ apprendre à transmettre les connaissances, 3/ apprendre à devenir un professionnel de l’Education Nationale, responsable d’élèves, 4/ réfléchir à sa pratique en rédigeant un mémoire professionnel.

 Pendant l'année de stage les fonctionnaires stagiaires sont payés 1350 euros en septembre 1450 euros en décembre.

 La formation répond à un cahier des charges national  Après l’obtention d’une licence obtenue en trois ans, les étudiants prépareront en même temps et en deux ans un master et le concours de recrutement

 Abandon de la formation par alternance. Les masters pourront proposer des stages = 108 h maximum possibles en responsabilité.

 Abandon de l'analyse de pratique par absence de pratique effective

 Rédaction d'un mémoire de recherche, stage en établissement (s'il est mis en place) et préparation aux épreuves du concours en même temps d'où une surcharge de travail pour les étudiants

 Pas de rémunération pour la formation. Des bourses dont le montant maximum sera de 500 euros par mois pour ceux qui en bénéficient.

 La formation sera variable d'une Université à l'autre
Collectif IUFM de Lyon/ janvier 2009
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Mar 27 Jan - 15:40

compte rendu de l'AG du 26/01/09

Bonsoir à tous,
Je vous fais parvenir le compte-rendu de l'assemblée générale qui s'est tenue cet après-midi.

N'oubliez pas la grande Assemblée Générale, réunissant étudiants et personnels de l'UJM, demain à midi en amphi J 0-1.

Bonne soirée à tous,

A demain,

Catherine.










Compte-rendu de l'Assemblée Générale des étudiants

Du lundi 26 janvier 2009



Après un bilan de la mobilisation à Saint-Etienne et à Lyon par Sylvain Excoffon ;

Après que Manuel de Souza a évoqué la coordination nationale. Mention de l'AG de mardi 27 janvier à midi ;

Après un compte-rendu de la réunion d'information de jeudi 22 janvier ;

Les différentes commissions ont présenté un bilan de leur travail :

- Visibilité : le but est d'afficher le mouvement. Il faut que l'opinion publique sache quel est notre combat. Appel à ceux qui veulent participer. Reprise du slogan de Sos racisme, de phrases de Lincoln. Rendez-vous demain à 9h devant la salle SR2.

- Tract : commission ouverte à tous. Il est important d'y participer. Rendez-vous demain à 9h devant le kiosque.

- Relations avec le personnel : la première chose écartée fut la question du blocage dès aujourd'hui : ce n'est pas une bonne idée. Il faut plutôt une occupation intensive. Rendez-vous demain à 11 heures pour pouvoir assister à la préparation de l'AG demain matin.



Le débat fut ensuite centré sur la grève des étudiants :



Pierrick : « Les conditions sont idéales pour commencer une grève : pas de partiels, cours pas encore commencés, rattrapage de cours possibles, mais également soutien du personnel ».



Jocelyn : invitation à être nombreux et solidaires des autres mouvements (pompiers, police, CHU, poste, etc.). On a l'opinion publique avec nous.



Voter la grève, ce n'est pas rester chez soi, c'est venir à l'université et y avoir une présence active afin de mener de nombreuses actions.



L a présence de l'UNI a été fortement contestée, mais les principes mêmes de la démocratie implique que chaque parti politique puisse avoir la parole.



Résultats du vote :

la question était : « souhaitez-vous, en tant qu'étudiants,

la grève des cours jusqu'à la prochaine AG (jeudi, 14 heures) ?



Pour : 192

Contre : 9

Abstention : 44



Prochaine AG : jeudi 29 janvier, 14 heures.











Propositions de modes d'action :

- Activités : participer aux commissions.

- Un cortège pour rejoindre la manifestation de jeudi et qui partirait de Tréfilerie ? Il faudrait déposer un parcours en préfecture, car des problèmes de sécurité, etc. L'idée ne semble pas tant séduire que cela finalement.

- Mobiliser les parents pour la manif.

- Faire un repas entre nous : il sera mercredi. Chacun apporte sa nourriture.

- Mobilisation de l'opinion publique : former des groupes des groupes qui iraient parler aux gens dans la rue en les sensibilisant aux réformes et en les informant sur la manifestation de jeudi.

- Faire un grand débat sur l'application de la LRU et ses conséquences actuelles au sein des universités.

- Mettre en place des rendez-vous quotidiens.



La question de la presse.



Il y a eu un débat avec Jean-Luc Foury, directeur de la communication de l'Université Jean Monnet, qui a énoncé la politique de l'université, à savoir de laisser l'entrée ouverte aux journalistes, afin qu'ils puissent y faire leur travail, et ce sur quelque événement ou sujet que ce soit. Cela s'est passé en réaction à la venue d'une journaliste le matin même et qui a été froidement accueilli par des étudiants refusant de répondre à ses questions tant qu'un comité mandaté par l'Assemblée Générale de l'après-midi n'aurait pas été désigné. Des étudiants n'apprécient pas ces propos qui, selon eux, les visent particulièrement. Pour eux, la presse déforme les propos, coupe les citations, et tout ce qu'ils lui demandent, c'est de ne pas faire ce genre de choses. C'est là l'intérêt de désigner des personnes fixes qui s'adresseront à la presse au nom des étudiants.



Il faut faire des communiqués de presse.

Il faut réfléchir aux modalités de communication.

Selon M. Lévy, il faut faire preuve de sa crédibilité, les membres de cette commission devront connaître le détail de ces textes de loi pour pouvoir répondre aux questions gênantes des journalistes.



Se proposent pour faire partie de ce comité :

Julian, Clément, Dimitri, Baptiste, Lucienne, Marie, Catherine.



Rendez-vous demain à 10 heures dans le hall.





--
Catherine MONGOUR
Présidente de l'association des étudiants de lettres de l'Université Jean Monnet (Saint-Etienne)
In Medias Res
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Mar 27 Jan - 15:43

communiqué de la direction de la fac de droit (complet)









COMMUNIQUE AUX ETUDIANTS DE LA FACULTE DE DROIT


Suite à la réunion des personnels de la faculté de droit ce lundi 26 janvier 2009, la direction de la faculté est en mesure de vous donner les informations suivantes, valables jusqu’au 2 février inclus, date de la prochaine réunion des personnels :

1 – En ce qui concerne les notes d’examen : poursuite de la rétention des notes, ce qui a pour conséquence la suspension de la session de rattrapage du semestre 1 et des jurys. La session de rattrapage n’aura pas lieu selon les modalités et le calendrier prévus. Elle sera organisée, en fonction de la durée du mouvement, soit au cours du semestre 2, soit en fin de semestre 2. Dans tous les cas, les étudiants seront avertis au minimum 2 semaines à l’avance, et un temps de révision sera accordé selon les modalités habituelles. Les jurys se dérouleront très rapidement après la session de rattrapage.

2 – En ce qui concerne la reprise des cours :

a/ En Licence 1, Licence 2, Licence 3, Master 1, CPCA et Capacité, la reprise étant initialement programmée le lundi 9 février, la décision de reprise ou de non reprise sera arrêtée lundi prochain en fonction de l’évolution de la situation.

b/ Pour les Master 2, la Licence professionnelle notariale et l’IEJ, les cours ont lieu normalement cette semaine du 26 au 31 janvier.

3 – Si vous souhaitez mieux connaître les raisons de ce mouvement et en débattre, une réunion d’information aura lieu, amphithéâtre KR1 :

Licence 1 : mardi 27 janvier à 14 h 30
Licence 2 : mardi 27 janvier à 16 h
Licence 3, Licence pro notariale, Master 1 et 2, IEJ, CPCA, Capacité: mardi 27 janvier à 18 h.


Les notes n’ont pas été communiquées aux services administratifs. Le secrétariat ne dispose, et ne disposera jusqu’au 2 février 16 heures, d’aucune information supplémentaire.


Natacha VIGNE,
Doyen de la faculté
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  manthanoménos le Mar 27 Jan - 23:40

Voici le compte-rendu de la réunion d'information pour les L1


14h30. La réunion commence. Il y a près de 20 enseignants-chercheurs et membres de l'administration présents ou représentés, en face une cinquantaine d'étudiants.

Mme Merley introduit la réunion en insistant sur deux points: d'une part il y a pour 2009 une mobilisation massive et exceptionnelle des enseignants et du personnel administratif aussi bien de SHS, ALL, Droit et Economie-Gestion ; d'autre part c'est la première fois depuis 1984 que toutes les facultés se mobilisent contre une réforme qui constitue « un élément dangereux pour la qualité de la recherche, de l'enseignement et des diplômes ».

I. LES THEMES DE DEBAT (par Mme Berley)

L'introduction faite, Mme Berley nous présente trois thèmes auxquels les enseignants et personnels administratifs s'opposent.

Les deux premiers sont mineurs.
Il s'agit d'une part de la réforme des concours des professeurs des écoles, collèges et lycées. En effet, celle-ci provoquera l'allongement des études (celle-ci se faisant à l'université), la réduction des connaissances requises et des stages pratiques.
D'autre part c'est la réduite dotation 2009 qui a été évoquée comme ayant fait l'effet d'une « douche froide » pour Saint-Etienne. Il s'agit en fait des moyens alloués aux universités par le ministère. Celui-ci aurait comme projet la suppression de près de 900 postes sur le territoire national (enseignants-chercheurs et personnels administratifs confondus). À Saint-Etienne, cela entraînerait la suppression de six postes et le risque envisageable de la suppression de certains masters de notre faculté au profit de Lyon. En effet, les facultés lyonnaises vont à l'inverse bénéficier de créations de postes supplémentaires. Saint-Etienne se dit prête à coopérer avec Lyon, mais pas à perdre des postes.


Enfin vient le point de contestation majeur : il s'agit du décret concernant la réforme du statut des enseignants-chercheurs.

A l'heure actuelle nos professeurs cumulent trois fonctions : celles d'enseignement, de recherche et d'administration. Cette polyvalence est lourde à gérer et les tâches administratives s'accroissant, cela entraîne une perte de temps et de qualité concernant l'enseignement et la recherche. Ils étaient donc conscients qu'une réforme était nécessaire, mais ce décret n'était pas ce qu'ils attendaient.

Cette réforme met en place une évaluation périodique des enseignants-chercheurs, c'est-à-dire tous les quatre ans. Actuellement ces évaluations sont plutôt rares car elles n'ont lieu que lorsque l'enseignant-chercheur demande une promotion; Mais avec le décret, cette évaluation donnera lieu à une réorganisation des tâches de la personne évaluée. Ainsi elle pourra se voir obligée de dispenser plus d'heures de cours au détriment de ses fonctions administratives et de recherche. Et inversement.

Ce qui pose deux problèmes d'après Mme Berley.
Le premier étant qu'aucune assurance n'a été concrètement donnée dans le décret quant à la prise en compte de toutes les activités e l'enseignant-chercheur. Et qu'en se voyant contraint de dispenser plus d'enseignement au détriment de la recherche, l'université ne perde son prestige notamment vis-à-vis de Lyon. D'où une possible suppression de certains masters stéphanois.
Le second étant qu'aucune garantie n'a été donnée concernant l'indépendance de ces évaluations. Nos professeurs souhaiteraient qu'elles puissent être effectuées, par exemple, en dehors de toute considération budgétaire.

II.APPEL AU SOUTIEN DES ELEVES (par M. Caporal et Mme Perret Richard)

Après cet exposé des faits, Mme Berley a donné la parole à M. Caporal, professeur de droit constitutionnel du groupe B. Celui-ci s'est d'abord présenté comme un expert au ministère et donc absolument au fait de la situation actuelle.

Il a avant tout insisté sur le fait que si les enseigants-chercheurs de Saint-Etienne ne sont plus de haut niveau, il est certain qu'il y aura déménagement des masters, même professionnels, à Lyon. L'étudiant stéphanois sera donc obligé d'aller à Lyon après sa licence. Mais s'il vient d'une université provinciale de niveau modeste et dont les professeurs sont inconnus des facultés lyonnaises, il aurait alors bien des difficultés à poursuivre ses études puisque l'entrée en master est sélective. Cependant, M. Caporal a surtout appuyé la nécessité d'une grande mobilisation pour forcer le ministère à plier.

La parole est ensuite passée à Mme Perret-Richard, professeur de droit civil du groupe A. Selon elle, il y aurait comme une répétition des évènements des années 60. Les universitaires stéphanois s'étaient alors farouchement battus et avaient permis de faire de notre faculté de droit une des plus prestigieuses de la région lyonnaise. Elle appelait à faire de même aujourd'hui ; car elle affirmait que si les facultés provinsiales perdaient de leur réputation, elles ne pourraient alors plus concurrencer les grandes facultés lyonnaises.

Ensuite, Mme Perret-Richard a ajouté qu'il y avait contradiction du gouvernement qui avec le Plan Pécresse avait alourdi les charges administratives, mais qui avec le nouveau décret ne semblait pas les prendre assez en compte.


Enfin la parole a été donnée à une jeune professeure engagée à Saint-Etienne depuis septembre. Elle disait avoir commencé ses études dans cette même faculté il y a 10 ans at avoir brillament réussi grâce à elle. Or selon elle, le nouveau décret ne permettrait plus une telle chose à l'avenir.



III.PERIODE DE QUESTIONS

Les professeurs ont ensuite donné la parole aux étudiants qui souhaitaient poser leurs questions. Les propos tenus ne pouvant être rapportés exactement, par souci d'objectivité ils ne font pas partie de ce compte-rendu.



IV.MOYENS MIS EN OEUVRE (par Mme Berley)

Mme Berley a ensuite repris la parole pour nous exposer les moyens d'action envisagés par les enseignants-chercheurs et le personnel administratif.

Par deux fois déjà, la rétention des notes a été votée à la majorité pour bloquer le système. Ils espèrent ainsi une réaction du gouvernement.

Lundi prochain a lieu la prochaine AG. Si le gouvernement ne réagit pas, la rétention des notes, la grève et la démission des postes administratifs seront envisagés.

Quant à la date des sessions de rattrapage, elle demeure inconnue. Si le mouvement se débloque rapidement, elles auront lieu pendant le second semestre. Sinon à la fin du semestre. Quoi qu'il en soit les étudiants seront avertis deux semaines à l'avance.


La réunion s'achève.
avatar
manthanoménos

Nombre de messages : 27
Age : 28
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://forum.tolkiendil.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Ven 30 Jan - 16:40

Compte-rendu de l'Assemblée Générale Personnels / Etudiants

Du mardi 27 janvier 2009



I Bilan du mouvement à l'échelle locale et nationale.



1- Droit.

Rétention des notes. Pas de jury. Prochaine réunion lundi prochain. Les cours reprennent 9.02.



2- SHS.

Nous avons commencé par la rétention des notes. La grève a été votée hier jusqu'à jeudi.



3- Sciences : Clémentine Vignal.

Grève administrative. Départements maths et biologie fortement mobilisés, les autres moins.



4- ISEAG. Serge Proust.

Vote de la grève administrative. Prochaine réunion vendredi.



5- ALL. Alban Ramault.

La grève a été votée mais tout le monde ne fait pas grève. Certains pensent que ce n'est pas le meilleur mode d'action. On veille à ce que les étudiants qui font grève ne soient pas pénalisés.



6- IUT. Emilie Marciano.

AG = peu de monde, cela dû à la spécificité tant physique (éloigné des pôles universitaires) que fonctionnelle de l'IUT.



7- Nationale.

Contacts avec Lyon, depuis 15 jours à cf. compte-rendus précédents.

22 janvier = coordination à Paris I : 46 universités présentes sur 85.

Motions :

- Politique d'affaiblissement de l'université : précarisation des personnels.

- Rétablissement des postes supprimés

- Les doyens SHS / ALL s'insurgent contre la demande de faire remonter les maquettes dans un laps de temps très court.

- Appel immédiat à la grève administrative et à ne pas faire remonter les maquettes des nouveaux masters.

- Hier : Paris III s'est entièrement déclarée en grève.



II Raisons du mouvement.



1- Abandon du décret réformant le statut des enseignants-chercheurs.

2- Suppressions de postes : 900 postes à l'échelle nationale dont 225 enseignants-chercheurs.

3- Réforme des concours :

Attaque généralisée contre la connaissance. Réforme lancée sans concertation avec personne. Rythme effréné à volonté du gouvernement d'imposer une impossibilité de recul. Selon le gouvernement, cela implique un allongement de la durée des études = amélioration de la qualité des études, mais c'est une contrevérité ! En vérité, l'IFUM se transforme en un bac +5 non rémunéré, soit une économie d'environ 15 000 postes. Ce qui avant se faisait en deux ans se fait maintenant en un an, en plongeant les nouveaux enseignants dans un plein temps dès la première année, sans expérience préalable de l'enseignement.



III Motions.



1- CDD pour les doctorants.

Ø Période d'essai de trois mois renouvelable une fois, soit une période d'essai de six mois à individualisation du contrat.

« Nous sommes pour le retrait du projet de contrat unique de doctorat qui abroge le contrat d'allocataire de recherche et de celui de moniteur ».



Ø Vacataires + précaires : contrats de travail : mensualisation et non annualisation des salaires. Les fiches de paie doivent être concordantes avec les services effectués, les frais de transports remboursés. On réclame également la mise en place d'un plan de titularisation des vacataires et des précaires.

Vote :

Pour : majorité

Contre : 6

Abstention : 19



Ø Il faut dénoncer l'atteinte à la laïcité : les universités catholiques sont désormais autorisées à délivrer des diplômes reconnus par l'Etat, or, l'Eglise a une liste d'ouvrages interdits à l'enseignement, comme Les Fleurs du mal par exemple. On se retrouverait donc avec des enseignants ne pouvant assurer un cours sur Baudelaire !





III Modalités d'action.



1- La grève.

Elle concerne tous les personnels dès aujourd'hui. Nous appelons tous les personnels à tenir des AG dans les composantes pour voter cette grève.

Seuls les salariés de l'UJM peuvent voter :

Pour : 72

Contre : 3

Abstention : 14



Vote de soutien des étudiants :

Pour : majorité

Contre : 18

Abstention : 35



Rendez-vous jeudi à 9h devant le Bus Rouge pour départ du cortège pour la manifestation.

Rendez-vous jeudi à 14h dans l'amphi J 0-1 pour l'AG des étudiants (ouverte aux personnels).





--
Catherine MONGOUR
Présidente de l'association des étudiants de lettres de l'Université Jean Monnet (Saint-Etienne)
In Medias Res
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Ven 30 Jan - 16:44

Bonsoir à tous,

Je vous fais parvenir le communiqué de presse que nous faisons parvenir à la presse dès ce soir. Il sera publié dès vendredi par La Gazette et par La Tribune.


Communiqué du comité de grève des étudiants de l'Université Jean Monnet



A Saint-Etienne, le 28 janvier 2009.





Enseignants, enseignants-chercheurs, personnels, et précaires se sont réunis mardi 27 janvier, afin d'adopter trois motions, soutenues par une large majorité des étudiants, également présents. L'assemblée générale a donc présenté ses revendications : le retrait du projet de contrat doctoral abrogeant les contrats d'allocataire de recherche et de moniteur, la mensualisation des salaires des vacataires et précaires et l'arrêt immédiat des atteintes portées à la laïcité suite à la reconnaissance par l'État des diplômes délivrés par les universités catholiques. Les salariés de l'Université Jean Monnet ont également voté la grève (72 votes pour, 3 contre, 14 abstentions). La grève des enseignants de l'université est ainsi reconduite jusqu'au lundi 2 février, date à laquelle la ministre Valérie Pécresse devra répondre à l'appel de la coordination nationale et se prononcer en faveur d'un retrait pur et simple des réformes en cours.

Par ailleurs, les étudiants réunis en assemblée générale se sont déclarés en grève dès le lundi 26 janvier (192 pour, 9 contre, 44 abstentions) à la suite d'une présentation des motions votées par le personnel de l'université le 20 janvier. En ressort qu'une vaste majorité condamne fermement les réformes en cours, demande le retrait immédiat du projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs et s'oppose au projet de masterisation des concours de recrutement des enseignants du premier et second degré. Les étudiants appellent au rétablissement des postes supprimés et sont parfaitement conscients que tout ceci découle directement de la réforme de la LRU et de l'imposition du système LMD.

En outre, les étudiants déplorent le manque de concertation de l'État avec les principaux intéressés (présidents d'université, enseignants-chercheurs, personnels, étudiants) et appellent à une ouverture des négociations avec tous ces acteurs, afin de donner à l'université les moyens de ses ambitions.



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je vous rappelle l'assemblée générale de demain, 14 heures, qui aura lieu vraisemblablement en J 0.1.

Nous déciderons de la marche à suivre à donner au mouvement.




Bonne soirée à tous Smile




--
Catherine MONGOUR
Présidente de l'association des étudiants de lettres de l'Université Jean Monnet (Saint-Etienne)
In Medias Res
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Clément le Jeu 5 Fév - 22:27

voici la liste des professeurs de Droit de License 1 qui ne seront pas en grève cette semaine :
LISTE DES ENSEIGNANTS
QUI SERONT PRESENTS
LA SEMAINE DU 9 AU 14 FEVRIER 2009

LICENCE 1
BOLLENOT GILLES
BONNET BAPTISTE
CAPORAL STEPHANE Absent mardi 10, present mercredi 11
COMELLO SABRINA
GOUTALAND ARMELLE
HORTEFEUX FRANC PATRICIA
LACHAUD OLIVIER
MAYNE CINI GILLES
MONTAGNE-MAGAND KARINE
PERRET RICHARD FRANCOISE
RICHARD FABIENNE
SINGH AMRITA Absent uniquement lundi 9 février
STELZIG SLOVIA
VIGNE NATACHA


PB SCHWARZENBACH
avatar
Clément
Admin

Nombre de messages : 90
Age : 28
Date d'inscription : 16/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://droit-today.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève administrative SHS et ALL

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum